Les Professeurs

Nadège MANOUKIAN

Nadège MANOUKIAN

Professeur diplômée d’Etat en danse Classique, Danseuse pour spectacles jeune public

Nadège MANOUKIAN a été formée en danse classique au Centre des arts et de la danse par Elisabeth et Christophe Garcia. Elle a travaillé avec des danseurs professionnels (Mickaël Denard, Anne Fresnois, Patrice Lasserre…) ainsi qu’avec des professeurs de grande renommée (René Bon, Henri Charbonnier, Rudy Brians, Isabelle Riddez…).
Elle a partagé les classes de classique destinées aux compagnies Hélice et Ballet Actuel.

En plus de cette solide formation académique, elle s’est ouverte à différents types de danses : contemporaine, modern’jazz, danse de caractère, flamenco, salsa, … Toutes pratiquées lors de stages aux côtés de professeurs reconnus (Nadjeda Loujine, Andréas Lauck, Corinne Lanselle, pour ne citer qu’eux…) en plus d’un entrainement régulier.

Outre son expérience d’interprète classique (rôles du répertoire, créations), sa pluridisciplinarité lui permet d’apparaître sur la vidéo n°84 de la collection « vidéo danse » aux côtés de Ray Morvan qui l’engagera en tant qu’assistante lors de stages internationaux.

Désireuse de promouvoir la danse classique par le biais de l’enseignement, elle s’inscrit au Centre d’études supérieures de musique et de danse de Toulouse ( aujourd’hui l’ ISDAT) pour préparer le Diplôme d’Etat de professeur de danse classique.
Elle a également suivi la formation au Monitorat en danse de couple de l’Institut Dubar. (danse de salon, tango argentin, lindy Hop…)

Elle privilégie lors de ses cours l’épanouissement corporel et artistique de l’élève en l’aidant à développer sa créativité, la maîtrise du corps nécessaire à cette discipline, pour que le plaisir de danser s’inscrive en chacun.

Thomas SOLON

Thomas SOLON

Danseur et professeur de HIP HOP

Thomas commence la danse en 2010. Son évolution se fait au cours de différents stages, tels que le festival DARC, SUNSHINE STUDIO, MARRAKECH DANCE FESTIVAL, ainsi que d’autres stages en France et à l’étranger ! Mais pas que…

En 2014, il suit la Street formation, qui lui permet de développer sa personnalité artistique. La même année il intègre une compagnie qui reprend une des pièces du URBAN BALLET, compagnie qui fait plusieurs représentations sur Toulouse, Paris, et Albi.

Toujours à la recherche de nouveau projet, il participe à plusieurs clips vidéos et danse avec le groupe ASAP (groupe de danseurs hip-hop de Toulouse).

En 2016, il travaille avec la compagnie ALL ELEMENTS spectacle chorégraphié par Eddy Maleem et Ian Ewok Robinson. La compagnie s’est produite au Festival d’Avignon.

Passionné par la danse hip-hop, il ne se limite pas à ce style et ouvre son univers à d’autres disciplines (le contemporain, le modern jazz, le street jazz, la dance hall, la danse de couple, le théâtre, la musique, Dj…).

Margaux QUIMBEL

Margaux QUIMBEL

Professeur diplômée d’Etat en danse Classique et danseuse

Ayant commencé la danse dès son plus jeune âge, Margaux intègre à l’âge de 10 ans le conservatoire régional de Chalon sur Saône en Bourgogne, puis continue son parcours de danseuse au sein du CNSMD (conservatoire national supérieur de musique et de danse) de Lyon où elle a la chance de croiser de grands professeurs et chorégraphes. Elle participe à de nombreux projets artistiques et se familiarise avec la scène.

Désirant par la suite se tourner vers la pédagogie pour pouvoir partager sa passion de la danse, Margaux obtient à Toulouse en 2012 son Diplôme d’Etat de professeur de danse classique.

Elle allie aujourd’hui les cours de danse où elle développe à la fois le côté technique inhérent au classique et explore au maximum l’intérêt artistique et la capacité de création de chaque élève, et continue de danser en parallèle, tout en développant son côté de chorégraphe.

Zoé BOUTOILLE

Zoé BOUTOILLE

Danseuse et professeur diplômée d'Etat option jazz

« Rencontre, ce mot ne cesse de me pousser vers de nouveaux horizons et m’accompagne chaque jour. Il appui clairement ma démarche dans la vie comme dans la danse : Se jeter dans l’inconnu pour rencontrer les autres, pour se rencontrer soi, se connaitre d’avantage grâce à toutes les expériences vécues. La curiosité nous mène vers la découverte et la nouveauté nous inscrit dans le moment présent. Danser c’est vivre, être là, présent à ce qui se joue sur l’instant »

Née à Béthune, Zoé Boutoille débute sa formation de danseuse au conservatoire de sa ville à l’âge de 6 ans. Elle débute la danse classique avec Fabienne Dumas puis la danse contemporaine avec Sylvie Duchêne et se passionne pour la danse jazz à l’âge de 10 ans avec Salem Hammadi comme professeur. Sa participation à de nombreux concours et rencontres chorégraphiques la font se spécialiser dans cette discipline. A 18 ans, elle commence une formation scénique dans l’école EPSE danse, dirigée par Anne Marie Porras à Montpellier. Les différents stages et Master Class auxquelles elle participe, lui permettent d’enrichir sa matière, de nourrir sa gestuelle et de mettre les pieds dans de nouveaux univers. Elle participe au travail de création de courtes pièces dansées avec des chorégraphes tels qu’Alain Gruttadauria ou Bruno Collinet. Zoé découvre le cerceau aérien en décembre 2014, au sein d’un spectacle organisé par l’Ecole de Cirque d’Amiens. La même année, elle auditionne pour la Compagnie de Hip hop Melting Spot menée par Farid Berki, et débute en Aout 2015, la création de la pièce de « L’oiseau de feu » dans le projet Stravinsky Remix, qui sera joué en 2018 sur la scène de l’Opéra Bastille. Zoé interprète le rôle de l’Oiseau dans un numéro de cerceau aérien et s’imprègne de la gestuelle hip hop/contemporaine proposé par Farid Berki. Au-delà de la danse, Zoé aime le chant, la musique, mais aussi l’équitation. C’est en 2016 qu’elle intègre la Compagnie de Cirque équestre contemporain Plume de Cheval. Benjamin Grain à la tête de cette compagnie est un des disciples de Bartabas, fondateur du Théâtre équestre Zingaro en 1984. Le spectacle « Amor Fati » voit donc le jour en 2017 au cirque Jule Verne à Amiens. Six artistes, trois chevaux des acrobaties, de la voltige équestre, du théâtre, du chant lyrique, de la musique et de la danse, tous ces arts s’entremêlent sur la piste.

Zoé entre au Centre Chorégraphique James Carlés à Toulouse en octobre 2018. Elle obtient le diplôme de professeur de danse jazz en juin et rédige un mémoire sur l’improvisation et la danse jazz.